Accueil / Environnement /

6 entreprises sur 10 incapables de digitaliser la supply chain

, par Stratégies Logistique

Une étude de Capgemini Research Institute montre que les grandes entreprises ont initié en moyenne 29 projets de digitalisation de leur chaîne logistique mais que 86 % d’entre elles ne parviennent pas à en déployer un seul à grande échelle.

"Si la moitié des organisations interrogées considère la digitalisation de la chaîne logistique comme l’une de leurs trois principales priorités, la majeure d’entre elles peinent encore à mener les projets au-delà de la phase de test", indique le cabinet conseil, dans son étude intitulée The digital supply chain’s missing link : focus.

Les entreprises investissent dans les chaînes logistiques principalement en vue de réaliser des économies (77%), d’accroître leur chiffre d’affaires (56%) et d’adopter de nouveaux business models (53%). La digitalisation de la chaîne de logistique est toujours présentée comme l’une des priorités, en particulier au Royaume-Uni (58%), en Italie (56%), aux Pays-Bas (54%) et en Allemagne (53%).

Les raisons de l’échec

Pour les entreprises qui ne réussissent pas à digitaliser la supply chain, c’est parce qu’elles auraient "trop tendance à trop se disperser, sans se concentrer suffisamment sur les priorités stratégiques". En effet, les organisations qui ont réussi à digitaliser leur chaîne logistique à grande échelle géraient en moyenne 6 projets en phase de proof-of-concept, contre 11 pour celles qui ont échoué.

"Si la plupart des grandes entreprises ont bien compris l’importance de la digitalisation de la chaîne logistique, peu d’entre elles ont mis en place les mécanismes et les procédures nécessaires à sa concrétisation. Les organisations mènent trop de projets en même temps, sans disposer d’infrastructures suffisantes ni adopter le type d’approche ciblée et sur le long terme qui a fait le succès des leaders du marché dans ce domaine", explique Dharmendra Patwardhan, en charge de la pratique digital supply chain des activités business services de Capgemini.

"La digitalisation de la chaîne logistique passe par la rationalisation des investissements en cours, la poursuite des projets rentables, ainsi que l’implication des fournisseurs et des distributeurs dans le processus du changement".

Les clefs de succès

La grande majorité des entreprises qui ont mené à bien cette digitalisation disposaient d’une procédure clairement définie pour évaluer la réussite des projets pilotes (87% contre 24%), ainsi que des critères précis pour les classer par ordre de priorité d’investissement (75% contre 36%).

Parmi les sociétés qui ont mené la digitalisation à bien, 94% ont vu leurs efforts récompensés par une augmentation du chiffre d’affaires. Selon l’étude, l’automatisation de la chaîne logistique et des achats offre un ROI (retour sur investissement) de 18% en moyenne, contre 15% pour les ressources humaines, 14% pour les technologies de l’information, 13% pour le service client et 12% pour la finance, la comptabilité et la R&D. Encore mieux, les investissements dans l’automatisation de la chaîne logistique sont généralement amortis en un an.

Le rapport est consultable sur le site de CapGemini(en anglais)

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 175 - Février / Mars 2019

Stratégies Logistique n°175 est paru.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°16 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 12 décembre 2017, et découvrez les candidats en lice pour le Prix de l’innovation durable 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.