Le numéro des 25 ans est en accès libre

Feuilletez gratuitement le n°196, qui marque les 25 ans de Stratégies Logistique.

Accueil / Supply chain management /

300 professionnels interrogés sur la digitalisation de la supply chain

, par Stratégies Logistique

311 professionnels du supply chain management d’entreprises en Europe ont participé à une recherche portant sur les défis de la digitalisation. Cette enquête empirique permet de mieux comprendre les relations entre la taille de l’entreprise et la numérisation de sa chaîne d’approvisionnement.

« Nous avons listé et classé neuf défis, puis étudié si les entreprises, selon leur taille, vivaient ces challenges de manière différente. Chaque professionnel a dû indiquer sur une échelle de 1 à 5 si ce défi correspondait à la situation de son entreprise », contextualise Salomée Ruel, professeure associée en supply chain management et management des systèmes d’information chez Kedge Business School, qui s’exprime dans le média The Conversation.

Dans le top 3 des défis relevés par l’étude, on trouve en première place le manque d’intégration des acteurs de la supply chain. « Le suivi global des diverses entités qui composent la chaîne d’approvisionnement, du fournisseur du fournisseur au client du client, peut apporter divers avantages : une vue unifiée et complète des stocks dans l’ensemble de la supply chain, l’intégration des données d’achat des clients finaux pour améliorer l’offre de produits et de services à la clientèle, voire même la personnaliser, etc. », détaille la professeure. À l’inverse, le manque d’intégration des acteurs de la supply chain peut empêcher une meilleure adoption des outils digitaux.

Adoption complexe

En deuxième place, vient le manque d’organisation pour mettre en œuvre ce nouvel outil digital qui prend la deuxième place. « L’adoption de nouveaux outils digitaux est un processus complexe. De plus, il est souvent nécessaire d’adopter plusieurs outils simultanément. Par exemple, rien ne sert d’apposer des capteurs intelligents sur des produits s’ils n’existent pas de moyens de communiquer avec ces capteurs ! » Face aux changements, une certaine résistance peut s’imposer à l’utilisation des nouvelles technologies. « Il devient alors nécessaire de considérer la gestion organisationnelle comme essentielle dans le processus de transformation digitale », conclut Salomée Ruel.

Enfin, en troisième position, on trouve le manque de connaissances, de formation et de compétences. « Les employés sous-qualifiés sont en effet considérés comme un obstacle majeur à la digitalisation des supply chains. Avec l’importance de la gestion des « données », les entreprises ont besoin d’une main-d’œuvre spécifique et plus qualifiée que par le passé. »

Un autre aspect de l’étude a permis de prendre en compte la taille de l’entreprise. « Le résultat est sans appel : il n’y a pas de différence significative dans la manière dont les entreprises font face à ces défis ! Pourtant, ce sont elles qui disposent des ressources les plus larges pour réussir dans cette course à la digitalisation. »

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 198 - décembre 2022 / janvier 2023

Stratégies Logistique n°198 est paru.

Hors-série n° 21 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris jeudi 8 décembre 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2022

Téléchargez ce supplément spécial immobilier publié à l’occasion du salon SIMI 2022, organisé à Paris du 6 au 8 décembre 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.