Accueil / Le magazine /

Stratégies Logistique n° 177

La route, le rail, le transport

, par Luc Battais

Voir un extrait | Acheter ce numéro | Voir le sommaire

En près de 40 ans en France, le transport combiné rail-route (voir notre article page 28) n’a pas réussi à démontrer son aptitude à constituer un mode de transport alternatif à la route. La grande idée écologiste, qu’il n’y avait qu’à mettre les camions sur le train pour résoudre la question de l’empreinte environnementale du transport routier de marchandises, n’était bien qu’une illusion. En 1980, le transport combiné en France transportait 5,9 milliards de t.km [1]. Ses trafics ont régulièrement progressé, jusqu’à frôler les 14 milliards de t.km en 1997. Mais depuis lors, ils n’ont cessé de se réduire, jusqu’à atteindre 6,9 milliards de t.km en 2017. Et cela, dans un environnement où la part modale du transport ferroviaire s’est elle-même réduite de façon continue, pour se stabiliser en dessous de 10 % à (9,9 %).

À l’époque du pic de trafic, le ministre alors en charge des transports promettait un avenir radieux au combiné, qu’il décrivait comme une « modalité ferroviaire du transport routier ». Pourtant, le rail-route s’est replié en France sur ses domaines de pertinence, où il est devenu plus performant : quelques axes nord-sud équilibrés en trafics et disposant de débouchés à l’international. Un projet d’autoroute ferroviaire Atlantique a même été abandonné. Et l’on n’aperçoit pas de perspective du retournement de la tendance à long terme.

En revanche, les nouvelles technologies laissent entrevoir que, ce que le rail n’a pas su faire, la route le pourra probablement. Et elle le pourra en fonctionnant selon des modalités ferroviaires sur des axes de longue distance, en constituant des trains de camions, ou plus largement de véhicules routiers, sur des itinéraires de liaison entre les zones d’approvisionnement et de distribution. Là où l’on ne construira jamais de trop coûteuses voies ferrées.

Abandonner la notion démagogique de « modes de transport alternatifs à la route », raisonner réseaux de service transport et non plus seulement interconnexion entre réseaux d’infrastructures.

Du platooning à l’EMS [2], en passant par des voies d’autoroute électrifiées par une caténaire pour des véhicules hybrides ou tout électriques, et en attendant pour bientôt les véhicules autonomes circulant à l’énergie propre sur des voies dédiées, ces technologies vont permettre de construire une multitude de solutions de mobilité au transport de marchandises, adaptées aux trafics et aux infrastructures, là où elles seront nécessaires et possibles.

Pour mieux réfléchir à son avenir en France, il faudra probablement modifier notre vision du transport de marchandises : abandonner la notion démagogique de « modes de transport alternatifs à la route », raisonner réseaux de service transport et non plus seulement interconnexion entre réseaux d’infrastructures qui ne sont que des supports au transport.

Il semble également inévitable de considérer que la marchandise à transporter, ce sera d’abord des contenants aux dimensions depuis longtemps harmonisées au niveau international (conteneurs maritimes, caisses mobiles, semi-remorques), indépendamment de leur contenu. Sur ce point, le transport combiné a ouvert la voie.

Acheter ce numéro

N°177- expédition France

N°177- expédition internationale

Feuilletez un extrait de ce numéro :

Sommaire

DECOUVRIR

  • 3 Edito
  • 6 Stratégie
  • 10 Entreprise
    Premiers projets de mobilité hydrogène
    L’État soutient 16 projets d’utilisation de véhicules autonomes
  • 14 Immobilier
    HQE, BREEAM, LEED - La certification des entrepôts
  • 16 Stratégie
    Fnac Darty, un stock unifié dès cette année
  • 22 Témoignage
    Henkel France, fabriquer de la valeur durable

PARTAGER-COMPRENDRE

  • 28 Enquête transport combiné
    Rail-route plus performant, mais toujours limité

APPROFONDIR

  • 36 Chariots
    Une croissance relayée par les systèmes
    En France, le secteur des équipements de manutention a continué de progresser en 2018. La production de chariots industriels pèse désormais moins que celle des systèmes..

ACHETER

  • 58 Solutions de traçabilité
  • 66 Index des sociétés

[1Les chiffres cités sont ceux du service économique et statistique du ministère des transports : SDES.

[2L’European Modular System consiste à constituer des ensembles routiers d’une longueur de 25,25 m, en attelant des remorques (remorques, semi-remorques) standards derrière un tracteur de moyenne puissance.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 178 - septembre 2019

Stratégies Logistique n°178 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.